AUTOTHERAPIE

Publié le par Night Queen

Même si l'on n'est pas de nature perverse
On peut prendre quelquefois des chemins de traverse.
Ces chemins qu'on choisit c'est pour rester debout,
Continuer d'avancer, ne pas flancher c'est tout.
Il vaut mieux être seule que mal accompagnée;
Oui mais la solitude faut pouvoir la gérer.
Si je n'ai pas choisit les champs de coquelicots
Mais ceux avec orties qui sont un peu moins beaux,
Ce n'est pas pour autant que je vais devenir
Une petit' Dracula, je ne suis pas vampire.
Au diable les médocs, les visites chez le psy;
Je me la fais moi même mon autothérapie.
Mes amis, mes enfants sont mes médicaments,
Je partage avec eux de merveilleux moments;
Et quand j'ai le moral qui veut jouer du yoyo,
Je dégaine ma plume ou plutôt mon stylo
Pour écrire mes poèmes au gré de mon humeur
Que je viens déclamer au milieu des slameurs.

© Night Queen

(poème écrit le 20/05/2014 pour être déclamer le soir même à une scène ouverte à Auvers sur Oise au restaurant "Sous le porche". Pour l'occasion j'avais ajouté ces vers (voir ci-dessous) qui était dédié à Ayun grâce à qui je fais désormais ces scènes ouvertes)

Et ce soir je voudrais tout particulièrement

A un charmant jeune homme faire des remerciements;

Il m'a, un soir de mai, il y a maintenant deux ans

Proposé de venir partager ces moments

Que sont les scènes ouvertes où chacun librement

S'expriment en trois minutes sans risquer le jugement.

Publié dans Des mots pour des maux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article