Ô FIL DE MA VIE

Publié le par Night Queen

Comme une pelote de laine qui se s'rait emmêlée,

Le fil de ma vie comporte de nombreux nœuds.

Certains avec le temps ont fini par s'enlever,

Pour d'autres il me faut attendre encore un peu.

Avec de la patience et de l'introspection,

Un jour je finirais par en venir à bout;

Pas besoin de batailles, ni de révolution,

Juste prendre le temps de se guérir, c'est tout.

Faire de chaque jour une journée magique

Même en accomplissant une toute petite chose

Car c'est le résultat qui sera bénéfique

Et qui me permettra de voir la vie en rose.

Chaque rêve que je fais, chaque projet désiré

Il me faut mettre en œuvre tout ce qu'il est possible

Pour que je puisse les voir se concrétiser

Et tout comme la flèche pouvoir atteindre ma cible.

Si certains, malgré tout, donnent du fil à retordre,

Ou cherchent à me mettre des bâtons dans les roues,

Il faut les ignorer; tout rentrera dans l'ordre,

Les laisser s'étouffer par leur propre courroux.

Puiser au fond de moi l'énergie salvatrice,

Recouvrir mes blessures d'un baume de douceur;

Pour m'aider à panser mes plaies, mes cicatrices :

Pas besoin d'ordonnance, ni besoin de docteur !

Les soirées poésie et les soirées musique,

Les soirées " Cabaret ", la lecture d'un bouquin :

Ce sont tous ces moments qui sont thérapeutiques

Et mettent de la couleur comme l'habit d'Arlequin.

Il en est une aussi qui m'aide à avancer

Quand elle vient se poser tout contre ma poitrine,

Qu'elle me laisse, doucement, ses cordes caresser,

Elle devient alors douce, tendre et câline.

Nous devenons complices, nous ne faisons plus qu'une;

Mon corps s'unit au sien pour être à l'unisson,

De notre chevauchée au clair de la lune

Naîtra une ballade ou bien une chanson.

Ainsi au fil des jours se déroule mon chemin

Que, pas à pas, j'emprunte pour suivre ma destinée;

Il fleure bon le lilas, la rose et le jasmin,

Me permet à loisir d'y pouvoir butiner.

Copyright Night Queen,

Poème commencé le 3 avril 2017 après une conversation téléphonique avec ma sœur Corinne (jusqu'à cible), poursuivi une première fois (jusqu'à docteur), une seconde fois (jusqu'à chanson) et terminé ce jour, le 9 avril 2017.

 

Publié dans Des mots pour des maux

Commenter cet article